Posted on

Découvrir les types de vinyls

Vous êtes tombé sur un disque vinyl bien spécifique ? vous souhaitez connaître les différents types de disques microsillon existants ? Suivez le guide !


cylindre audioLe disque vinyle est un support fonctionnel depuis le début du XXè siècle (avant encore, la musique était lue sur des cylindres en cire !). Depuis, l’industrie de la musique a développé de nombreuses version du disque microsillon telles que : Le 78 tours, 45 tours, 33 tours, le vinyle de couleur (Picture disc), le die-cut (Vinyle découpé à la forme d’un visuel). Cet article référence tous les types de galettes sur lesquelles vous pourriez tomber.




Le format 33 tours (LP)

C’est le plus connu et le plus répandu ! Le format 33 tours a été mis au point par la Colombia Records dès 1950, l’âge d’or de ce format est assurément la fin des années 60, les années 70 et 80. Le disque 33 tours (ou 33rpm en anglais) a généralement un diamètre de 30 cm (mais parfois 25 cm aussi), aussi, la plupart des 33 tours que vous chinerez seront sortis après 1965. Sur votre platine, ce format doit, comme son nom l’indique, être lu à la vitesse de 33 tours par minute.

Que signifie LP ? C’est l’acronyme de « Long Play » le 33 tours a ainsi été créé pour réunir l’intégralité d’un album sur 2 faces d’un même disque.

Le format 45 tours (ou 7 inches)

Le disque 45 tours tel que nous le connaissons a été inventé assez tôt contrairement à ce que l’on peut penser. Développé en 1949 aux USA pour booster le marché des juke-box, ils ne contiennent la plupart du temps qu’un seul titre par face. Ils ont un diamètre de 17,5 centimètres : Le diamètre du milieu était spécialement élargi pour fonctionner dans les machines. Rappellons que la grande mode du mange-disque a contribué à démocratiser ce format économique et populaire. A partir des années 60-70 les singles issus des albums sortent aussi en 45 tours, la chanson phare est pressée sur la face A, et la face B contient une chanson inédite, un instrumental ou un morceau moins central de l’album. Attention : Ce format fut aussi pressé en version 30 cm, et peux contenir des enregistrements plus longs, on parle alors de « maxi 45 tours ». L’avènement du disco et du funk dans les années 70, démocratisera ce format par sa maniabilité et sa qualité sonore, plus tard, la house et la techno prolongera cet engouement. L’exception : On trouve aussi des vinyles avec une face en 45rpm et une autre en 33rpm !

Le 78 tours

Le format 78 tours fut fabriqué pour la première fois en 1886 pour concurrencer le cylindre de cire ! Inventé par Emile Berliner, créateur du gramophone, qui enregistra un son pour la première fois sur un disque plat, l’industrie commercialisera des 78 tours toute la première moitié du XXème siècle.  A l’origine les gramophones étaient mécaniques, puis progressivement, les toure-disques ont été électrifiés pour assurer une rotation régulière. Les aiguilles originelles étaient nuisibles pour le disque, leur contact abîmaient rapidement les enregistrements, les cellules de lecture amplifiées signèrent le début de l’augmentation du volume sonore. Le microsillon (technique que nous connaissons) remplacera rapidement les 78 tours dans les années 50.

Le Picture-Disc

Picture discLa plupart du temps fabriqués pour les fans, les picture-discs sont esthétiques, mais souvent décriés par les connaisseurs. C’est en 1945 que l’on voit apparaître les premiers Picture-Disc, Tom Saffady, un producteur californien de chez Vogue souhaite se démarquer de la concurrence en produisant des enregistrements décorés d’un photo. A l’époque, le projet est un flop, l’idée ne va pas faire son chemin. C’est à l’occasion du siècle d’existence du disque vinyle, en 1976, que les éditeurs ressortent le principe de leurs archives. Une photo sera intégrée entre deux plaques de PVC transparentes : Le picture-disc était né. Tous les artistes d’ampleur ont été commercialisés sur Picture-Disc, à commencer par Michael Jackson, Les Rolling Stones, Iron Maiden … A noter que ces versions sont très souvent des pressages pirates non autorisés par les ayants-droits.

Les Promo-disc et (Les promos, ou white labels)

Les collectionneurs de disques vinyles vous le dirons : Les « PROMO » comme ils sont habituellement nommés, sont très recherchés. Ces disques étaient préalablement remis aux radios, à la presse, et aux dee-jays avant la sortie officielle d’un enregistrement. D’origine ils sont interdit à la vente, et l’on retrouve des mentions explicites à ce sujet sur des stickers. Leur macaron est généralement de couleur blanche, et il n’y a parfois pas de texte imprimé, aussi, ils sont souvent livrés dans des pochettes blanches ordinaires.

Les Test-pressing

Les Test-pressings ou TP, représentent le saint graal de tout collectionneur de disques vinyles. La plupart du temps, ces pièces n’existent qu’à 10 ou 20 exemplaires. Lorsque l’album est vendu a plusieurs millions d’exemplaires alors le TP prend une valeur inestimable, il devient alors extrêmement recherché et rare. La plupart du temps, les tests-pressing possèdent un macaron avec les mentions écrites à la main.

Les vinyles colorés

color vinyl bob dylanLes seventies annoncèrent l’avènement des vinyles colorés, les professionnels de l’industrie du disque comprirent rapidement que les galettes deviendraient un objet de collection, et à ce titre, ils entreprirent de proposer des disques plus attrayants. Le vinyle, matière plastique, peut être utilisé dans différentes déclinaisons de couleur pour un production allant du vert au violet et parfois même avec des incrustations de différentes couleurs. Citons parmis les plus célèbres color-discs Dark side of the Moon de Pink Floyd ou L’album blanc des Beatles. A noter : Les matières vinyles colorées altèrent la qualité du son des enregistrements. Si ce n’est donc pour l’intérêt de la pièce, les maniaques de la haute-fidélité se cantonneront au vinyles noirs.




Posted on

Guide : Acheter sa première platine vinyle

Row of old records

Si vous lisez cet article, c’est certainement parce que vous cherchez de l’information pour choisir votre première platine vinyle. Comment sélectionner une marque ? une technologie ? Le nombre de caractéristique entrant en jeu ne rend pas la tâche facile, et les éléments à prendre en considération sont nombreux : Courroie, plateau, bras, cellule … Quel fabricant vous proposera le produit le mieux adapté ?  De nombreuses marques sont disponibles aujourd’hui : Technics, Sony, Lenco, Ion, Audio Technica, Dual, Thorens … Je vous propose de suivre notre guide d’achat pour sélectionner LE bon produit ! A découvrir en fin d’article : le Tableau comparatif de nos 5 meilleures ventes. Bonne lecture !


Contrairement aux platines que l’on pouvait trouver sur le marché dans les années 60 et 70, les appareils disponibles aujourd’hui offrent une grande variété de choix, ainsi, du plus simple au plus perfectionné, du plus rétro au plus hi-tech, l’amateur de disques vinyles peut pleinement profiter de sa collection pour un prix adapté à sa bourse.

Les spécificités techniques d’une platine vinyle.

L’entrainement du plateau

Pour faire simple, la différence fondamentale en ce qui concerne les platines vinyles sera principalement la technologie utilisée pour propulser votre disque sur son plateau. L’entrainement : A courroie ou direct, détermine la technicité du produit. Ainsi, en fonction des usages prévus sur votre appareil, il faut bien cibler vos besoins au préalable.

L’entrainement à courroie a pour objectif d’atténuer au MAXIMUM les vibrations produites par le moteur. En effet, le plateau de l’appareil est complètement désolidarisé du moteur. La courroie, qui entraîne le plateau supprime bon nombre de nuisances parasites qui peuvent transformer le son original de votre vinyle.

L’entrainement direct a eu son heure de gloire durant les années 80 et 90, en effet, l’avènement des DJs a provoqué un intérêt notable pour cette technologie : L’entrainement direct permettait de lancer rapidement les disques, les lire à l’envers, mais aussi de bénéficier d’une grande constance de vitesse, indispensable pour des enchaînements de précision.

vinyl_boutique_fr 41r8ELqkDcL._AA160_
41Wpzf42CNL._AA160_


Le fonctionnement : Platine automatique ou platine manuelle ?

Vous avez sélectionné une méthode d’entrainement de votre plateau ? Bien. Passons à la suite ! L’automatique, comme son nom l’indique s’occupe de tout ! Une fois votre disque en position, pressez le bouton « play » et admirez ! Le moteur se lancera de lui même, le bras et la cellule se poseront automatiquement sur votre vinyle. Le dispositif sait également s’arrêter de lui-même lorsque la fin du microsillon approche, le bras se relève, et l’entrainement prend fin …

Les platines manuelles sont différentes, c’est vous, utilisateur, qui poserez la pointe au début du disque. Prenez le bras entre vos doigts, sélectionnez le début du disque et déposez délicatement la pointe de la cellule sur le microsillon. A la fin de l’enregistrement, vous devrez stopper la lecture repositionner le bras à sa place, retourner le vinyle, et répéter la procédure sur la face B.

La question a se poser est simple : Êtes vous soigneux ou maladroit ? Les bras de platines manuelles sont un peu délicat à déposer « pile-poil » sur le début du disque. Si vous avez la tremblotte, optez pour une automatique ! Certains audiophiles prétendent que les platines manuelles ont une meilleure restitution, une plus haute fidélité, des supports en lecture. Je dois vous avouer que je n’ai jamais noté de différence importante.

 

acheter sa premiere platine vinyle

 

Amplis et pré-amplis phono

Une pointe de cellule vinyle mesure quelques microns, cette technique de restitution s’est popularisée aux alentours de 1940. Le volume produit par le dispositif est très maigre, c’est pourquoi une platine vinyle ne fonctionne pas sans un pré-ampli ou un ampli en amont des enceintes. Les amplificateurs vintage proposaient systématiquement autrefois une entrée PHONO destinée à l’amplification des disques vinyles, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Si vous achetez une platine, vous devrez intégrer un système d’amplification à celle-ci pour une utilisation optimale. En dernier recours, il existe également des platines vinyle avec préampli intégré. Le pré-ampli externe, constitue, à mon sens la meilleure méthode de restitution disponible.

Fonction USB

Cela ne vous aura pas échappé, de nombreuses platines proposent aujourd’hui une connectique USB pour convertir vos disques vinyles préférés en fichiers numériques avec des programmes tels que Golden Records ou Audacity.

Au bout du bras : La cellule et sa pointe

Pour les plus anciens d’entre-vous se souviennent des anciennes pointes de platines, qu’on appelait d’ailleurs souvent « saphir », à tord ! La cellule est le bloc présent à l’extrémité du bras de lecture. La pointe fixée sur la cellule -ou diamant- est l’élément qui se « plonge » littéralement dans le sillon pour diffuser électriquement le signal jusqu’à votre amplification. C’est très clairement un héritage intéressant que nous ont laissé les DJ, les cellules haute-fidélité existaient déjà dans les années 70, le dee-jaying a été l’avènement des cellules robustes : Fidélité et solidité, telles sont aujourd’hui les promesses des cellules de fabriquants reconnus : Shure, Ortofon, Audio-Technica …

Quel est le meilleur rapport qualité-prix ?

La réponse est complexe. Qu’avez vous retenu de ce guide d’achat ? Quels éléments vous ont séduit ? Les renseignements préalables sont indispensables avant tout achat. Les magasins de hi-fi semblent être votre meilleur allié pour vous proposer le meilleur matériel. En effet, les distributeurs grand-public manquent de rigueur en matière de matériel d’écoute vinyle, et l’on est souvent déçus par leurs conseils incomplets. A mon sens, il faut absolument cibler vos besoins en déterminant votre profil :

  • Vous êtes un AUDIOPHILE : La haute-fidélité est pour vous l’élément essentiel de l’écoute, la chaleur du son analogique, le rendu de l’espace, sont pour vous primordiaux : Les platines vinyle et cellules haut-de-gamme seront plus adaptée à votre utilisation. Comptez un budget supérieur à 350€
  • Vous souhaitez priviligier la FACILITÉ d’utilisation : Les platines vinyle automatiques semblent être les plus adapté à votre usage. Simples et autonomes, vous trouverez votre bonheur dans le milieu de gamme, entre 150 et 300€

Nos 5 meilleures ventes : Le comparatif

Dernière mise à jour : Avril 2016

 DualSonyLencoThorensAudio-Technica
Découvrir sur amazonDual DTJ 301Sony PS-LX 300
Lenco L-90 Finition bois
Thorens TD 190-2
Audio-Technica AT-LP120 HC
Note globale
EntraînementCourroieCourroieCourroieCourroieDirect
BrasSemi automatiqueAutomatiqueSemi automatiqueAutomatiqueAutomatique
Préamplification
Sortie USB
Cellule fournie
Gamme de prix€€€€€€€€€€€
Posted on

Vinyl Boutique : Vente de disques vinyls

On a tous une anecdote ou une histoire particulière avec le disque vinyl !

Combien d’entre nous avaient une vingtaine d’année quand la vibration du sillon les a frappé pour la première fois ? Rien n’est plus faux aujourd’hui !!! Quand le shop Vinyl Boutique a ouvert ses portes en 2004, la communauté du disque vinyle réunissait une poignée de passionnés, entre lesquels, DJs, amateurs de jazz ou de musique classique se retrouvaient en petit comité. Le monde du disque a changé, mais vous devez être au courant si vous lisez ces lignes !

Depuis 2008-2009 les ventes de disques vinyles explosent, et nous sommes de plus en plus nombreux à savourer le son chaud et incomparable de l’analogique sur nos platines. Gageons néanmoins que le volume de disques vendus à l’heure actuelle ne représente que 2,2% du marché de la musique. En 2014, 700 000 disques vinyles étaient vendus à l’international.

vinyl boutique

Vinyl Boutique : Un repaire de passionnés

Qu’elle concerne des pièces Rock, Hip Hop, Reggae ou Jazz, la vente de disque vinyles est une affaire de passionnés. Choisir sa platine vinyle, l’agrémenter de la meilleure cellule d’écoute, nous sommes aujourd’hui nombreux, parmi desquels de nombreux jeunes, à être atteint du virus du disque vinyl. De nombreux disquaires spécialisés n’auront malheureusement pas survécu à la crise du disque de 2002 … Aujourd’hui la grande majorité des ventes de disques vinyls a lieu sur internet, marché du neuf ou de l’occasion, les repères de passionnés comme Vinyl Boutique sont légion sur la toile.

Vinyl Boutique : Vente de vinyls neufs, occasions et rééditions

Aujourd’hui, de nombreuses éditions, rééditions et coffrets sont pressés chaque semaine, et il est devenu extrêmement simple de pouvoir s’offrir des galettes de qualité. Il n’est aujourd’hui plus nécessaire de courir à travers le pays pour dénicher LA copie qu’on recherche avec ferveur. Sur Vinyl Boutique nous vous proposons des vinyles neufs, des rééditions, mais aussi un champ de recherche important sur la marketplace amazon en ce qui concerne les disques d’occasion. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour connaître nos arrivage hebdomadaires !